Pourquoi vous n’êtes pas heureux dans votre job?

Vous est-il déjà arrivé de vous sentir mal dans votre job de salarié et d’avoir envie de tout plaquer ?
Vous est-il déjà arrivé de ne plus vouloir de votre situation professionnelle ?
Avez-vous déjà ressenti l’envie d’être autonome, d’organiser votre agenda, d’apporter le service, la vente d’articles ou vos talents à votre manière ?
Vous êtes-vous déjà dit : ce job n’est pas fait pour moi, je serai mieux à faire autre chose qui me corresponde ?
Avez-vous déjà comparé la vie de vos rêves ou tout au moins celle que vous désirez et celle que vous avez en ce moment ? Les trouvez-vous éloignées voire opposées ?
Avez-vous peur de mener un nouveau projet ?
Avez-vous peur de ne pas le réussir ?
Avez-vous peur de regretter la situation que vous envisagez de quitter ? Avez-vous peur de votre perte financière ?
Si vous avez répondu oui à au moins trois de ces questions alors cet article est fait pour vous. Lisez-le attentivement la suite.

Votre situation professionnelle ne semble donc pas vous convenir mais à cause de vos peurs vous vous y maintenez. Et, parce que vous vous y maintenez alors vous n’êtes pas heureux. Vous imaginez que cela va passer avec le temps. Pour autant rien ne change.
Pourtant il est de votre responsabilité de créer votre vie, de mettre en œuvre les actions pour atteindre ce bonheur que vous désirez.Trop souvent j’ai entendu : « il y a la crise », « je n’ai pas le bon diplôme ou de diplôme », « je suis trop vieux ou trop jeune ! », « je ne peux pas me le permettre ». Tout cela ce sont des excuses qui valident de ne pas bouger. Créer votre vie signifie mener les actions qui dépendent de vous et qui vont vous permettre pas à pas d’approcher la situation que vous désirez pour au final la vivre totalement.
La société nous laisse croire que cela n’est pas possible. Pourtant certains d’entre nous parviennent à le vivre. Donc c’est possible.C’est possible pour ceux qui mènent des actions Ces actions sont essentiellement guidées par leurs pensées et leurs pensées sont totalement focalisées sur leur rêve . Ils n’envisagent pas que cela soit impossible bien au contraire ; ils envisagent que cela ne peut pas être autrement que vivre leur rêve. Alors ils foncent sans cesse, en progressant à chaque fois peu à peu.
Alors me direz-vous comment peuvent ils passer aussi facilement à l’action ?
Il y a plusieurs éléments clés qui le leurs permettent et que nous allons explorer. Ces éléments vont vous permettre de comprendre pourquoi vous ne parvenez pas malgré vos efforts à être ou vous sentir heureux.

Le premier élément clé est la connaissance de soi.

Que connaissez-vous de vous même ? Avez-vous identifié vos talents ? Savez-vous quelles sont vos compétences, vos savoir-faire ? Peu importe qu’ils soient techniques ou théoriques !
Très souvent que cela soit quand vous étiez à l’école, ou encore vos parents ou peut être votre employeur, vous demande de vous former ou de progresser sur des « tâches » (vous allez comprendre pourquoi je les nomme ainsi!) que nous n’aimez pas particulièrement voire que vous détestez.
Que se passe t-il ? Le muscle du mal- être ! Je m’explique : en vous focalisant sur quelque chose que vous n’aimez pas ou pour laquelle vous n’avez pas forcément beaucoup d’aptitude, cela génère dans votre corps un état interne désagréable c’est donc cela que je qualifie le muscle du mal être. Comme tout muscle, plus il est activé et plus il se développe (dans un sens : le mal être et aussi dans l’autre sens le bien-être).Donc vous activez votre muscle du mal être à chaque fois que vous faites une action et que votre désir est en fait opposé.
A contrario une personne qui mène essentiellement des actions pour se diriger vers son rêve alors elle se sent exaltée, joyeuse, enthousiaste….. et elle active le muscle du bien être.
Connaître ses talents et décider de les mettre au service de son métier, service, domaine professionnel permet de travailler dans le plaisir en travaillant dans le plaisir alors tout devient facile et le muscle du bien être est activé.

Le deuxième élément clé est d’identifier son but.

A partir de vos talents, de quelles façons allez-vous les mettre au service de votre vie, de votre travail/métier/profession ? Voulez-vous encore continuer à travailler pour votre employeur ?
Que voulez-vous accomplir dans votre vie ? Dans quel contexte ? Sous quelle forme ?Voulez-vous simplement changer de poste, d’entreprise ou encore créer votre activité.
Il vous appartient de définir le but de votre vie avant même de mener des actions.
En répondant de façon précise et détaillée à ces questions cela vous permettra des actions « justes ».
Certaines personnes ont du mal à définir leur but, se sentent parfois tiraillées. Parfois il faut du temps et revenir sur la question, parfois un accompagnement permet de dénouer tout cela. Dans tous les cas, vous vous sentirez heureux lorsque vous mènerez des actions vers votre but. Ce qui nécessite en amont que vous l’ayez identifié.

Le troisième élément clé est le plan d’action.

Une fois vos talents et votre but identifiés, alors vous établissez le plan d’action pour vous diriger vers votre but.
Votre but est de rester salarié et d’obtenir un nouveau poste ou de changer d’entreprise alors vous avez à rédiger votre CV, préparer votre entretien dans lequel vous saurez valoriser vos talents et démontrer en quoi vous êtres la « bonne personne » pour l’entreprise.
Si votre but est de créer votre activité, vous devrez savoir dans quel service vous souhaitez apporter, quelle est votre singularité, quel est votre client idéal, comment vous allez cibler les personnes, avez-vous besoin d’un local….. bref toutes les réponses vont constituer votre plan d’action.

Le quatrième élément clé est votre organisation

Comment à partir de votre plan d’action allez-vous pouvoir vous organiser pour atteindre votre but ? Comment allez vous placer dans votre agenda ces actions ?
Certaines d’entre elles peuvent se réaliser tout en continuant à être dans votre situation actuelle ; peut être que non.
Cette étape va donc vous permettre de l’identifier et de l’organiser.
Prévoyez une marge de « sécurité » qui tient compte des imprévus. Les imprévus, vous en les connaissez pas. A chaque planification, laissez donc du temps supplémentaires à chacune de vos actions.

Le cinquième élément est bilan-réajustement

Vous avez planifié vos actions. A chaque fois que vous menez des actions alors vous obtenez un résultat.Le bilan c’est donc le résultat que vous obtenez. Comment qualifiez-vous ce résultat ? En êtes-vous satisfait ? Si vous ne l’êtes pas alors quelle nouvelle action allez-vous menez pour y parvenir.
Maintenant que vous connaissez ces éléments clé, les appliquez-vous dans votre quotidien pour vivre votre vie harmonieuse ou plus harmonieuse ?
Si vous attendez que le temps passe, que vos envies passent, si vous laissez aller la routine sans rien changer alors vous obtiendrez toujours le même résultat.
Ne vous étonnez pas de ne pas être heureux. C’est normal !
Mettez-vous en chemin pour créer la vie qui vous correspond sans attendre quel’environnement vous l’apporte!

Laisser un commentaire